Prescription sous la loupe!

Vous sortez de chez votre médecin. Peut-être vous y en attendiez ou pas mais vous avez votre diagnostic d’apnée du sommeil. Votre médecin parle de votre syndrome d’apnée qui serait d’intensité léger, modéré ou sévère, d’un CPAP (ou PPC en français) avec un chiffre se situant entre 4 et 20 cmH2O, d’humidité, d’un masque… Ouff!!! Vous n’y voyez pas plus clair dans tout ça! Révisons cela ensemble.

L’apnée obstructive du sommeil (AOS) lorsqu’elle a été diagnostiquée par un test de polygraphie ambulatoire simplifiée (test à la maison) ou par une polysomnographie complète (en laboratoire) vous est présenté par un chiffre. C’est une moyenne du nombre de fois que vous avez eu des arrêts de la respiration par heure pendant votre sommeil. Donc, selon ce chiffre, vous pouvez constater l’intensité de votre apnée .

 

L’échelle de sévérité

Apnée légère : entre 5 et 15 arrêts respiratoires à l’heure.

Apnée modérée : entre 15 et 30 arrêts respiratoires à l’heure.

Apnée sévère : plus de 30 arrêts respiratoires à l’heure.

Par exemple, si vous avez un IAH (indice d’apnée et d’hypopnée) à 18, c’est que vous souffrez d’apnée modérée.

 

Pression d’air

Donc, vous avez votre prescription en main vous permettant de vous procurer un appareil afin de traiter votre apnée du sommeil dans une clinique spécialisée. Il est écrit en un langage plutôt incompréhensible 4 lettres suivi d’un gros chiffre avec 5 petites pattes de mouches illisibles. Il est probablement inscrit CPAP 10 cmH2O. Mais qu’est-ce que ça veut dire??? Décortiquons cela!

CPAP : C’est l’acronyme anglais de « Continuous Positive Airway Pressure » qui veut dire en français « Pression positive continue des voies respiratoires supérieures ».

10 : Ce chiffre exprime l’intensité de l’air nécessaire afin de garder vos voies respiratoires ouvertes tout au long de la nuit. Ce chiffre doit se situer entre 4 et 20.

cmH2O: C’est l’unité de mesure utilisé pour la pression de l’air. On le lit comme ceci : centimètre d’eau.

Sachez que l’intensité de la pression d’air n’est pas reliée avec la sévérité de votre apnée. Vous pourriez souffrir d’apnée sévère et avoir un traitement à 6 cmH2O. Comme vous pourriez souffrir d’apnée légère et avoir un traitement CPAP à 13 cmH2O.

 

Humidification

Il se peut aussi que votre médecin ait inscrit suite au CPAP 10 cmH2O« humidificateur chauffant ». Sachez que les CPAP se vendent maintenant toujours avec un humidificateur chauffant. Celui-ci est pour humidifier l’air de votre CPAP avant d’entrer dans vos voies respiratoires. C’est pour votre confort! L’air sera moins irritant s’il a été humidifié.

 

Masques

Quel masque devrais-je prendre? L’inhalothérapeute discutera avec vous des choix de masques. Il existe 3 grandes familles de masques : Nasal, Narinaire (ou intra-nasal) et Facial.

 

Est-ce que mon traitement est efficace?

Suite au début du traitement, l’inhalothérapeute qui vous a installé le CPAP doit s’assurer que votre traitement est efficace. Mais comment fera-t-il pour le savoir? Celui-ci fera une vérification de vos données de votre appareil CPAP. Soit par la lecture de votre carte à puce ou si vous avez un modèle récent, par la lecture des données envoyées via Wi-Fi ou ondes cellulaires. L’inhalothérapeute vérifie à ce que votre IAH soit inférieur à 10 et idéalement inférieur à 5. Nous voulons diminuer les arrêts respiratoires en dessous de 5 par heure. Une vérification sur le nombre d’heures d’utilisation de l’appareil est faite. Pour que le traitement soit efficace, l’appareil doit être porté plus de 4h par nuit.

Si le traitement est adéquat, vous devriez ressentir des améliorations tels que :

  • Diminution de la somnolence
  • Augmentation de votre concentration
  • Augmentation de votre énergie le jour
  • Sensation de sommeil récupérateur au réveil
  • Et plus encore….

 

Pour avoir plus de renseignement sur votre apnée, n’hésitez pas à nous contacter. Nous sommes une équipe spécialisée et heureuse de pouvoir vous aider!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*