Docteur, pensez-vous que je souffre d’apnée du sommeil??

On parle de plus en plus de l’apnée du sommeil, les gens sont plus informés, plus à l’affut de certains symptômes qui auparavant semblaient normaux.

Puisque l’accessibilité aux médecins est souvent réduite, il est parfois de mise de faire quelques recherches concernant certains symptômes qui peuvent vous inquiéter. Et puisque qu’on évalue qu’environ 25% de la population en souffrirait, il est important de pouvoir reconnaître les signes et symptômes de l’apnée du sommeil.

Les ronflements ainsi que les arrêts respiratoires durant votre sommeil sont les signes les plus évidents. De plus la fatigue constante, la somnolence diurne ainsi qu’une impression de sommeil non réparateur sont souvent observées chez nos patients.

L’apnée du sommeil peut souvent être pris à la légère, mais certaines maladies peuvent être aggravées ou déclenchées par l’apnée du sommeil, on note principalement :

  • L’hypertension artérielle,
  • Le diabète type 2
  • L’obésité
  • La dépression
  • La perte de libido
  • Les troubles de concentration et des pertes de mémoire

Si vous pensez souffrir d’apnée du sommeil, n’hésitez pas à en discuter avec votre médecin, après l’analyse de vos symptômes, celui-ci pourra demander à ce que vous passiez le test nécessaire au dépistage de l’apnée du sommeil.

Le premier test de dépistage est la polygraphie, ce test peut se dérouler à la maison ou au laboratoire du sommeil, le tout en milieu privé ou auprès du système de santé public. Ce test déterminera si vous souffrez ou non d’apnée du sommeil. Si tel est le cas, vous serez dirigé vers le deuxième test, la titration de CPAP. La titration consiste à déterminer quel genre d’appareil est nécessaire au traitement de votre apnée, ainsi que la pression requise.

La prochaine étape est celle de l’acquisition de votre appareil CPAP. Ne reste plus qu’à apprivoiser votre traitement et à apprécier une vie meilleure !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*